Rideauville

Vous êtes ici:   Bienvenue > Découvrir > Culture > Littérature > Rideauville

S'est accompli l'exode et notre coeur se brise,
Du clocher, désormais, ne parviendra l'écho.
En ruine est tombé ce qui fut un joyau.
Rideauville n'est plus ; a péri son église.

Frissonne le feuillage au combat de la brise.
Sur les murs écroulés, qu'abrite un vert rideau,
Le lierre, avec amour, a posé son manteau.
Le ciel, ce soir est sombre et met sa note grise.

Si les hommes, d'ici, sont partis très nombreux,
Leur ami, le cheval, a disparu comme eux.
Les remplace l'engin que l'on fabrique en chaîne.

Découvrant les débris que renferme un écrin,
Vive est l'émotion qui, soudain, nous étreint.
Plus plaintive en ce lieu semble la voix du chêne.

Résumé

Auteur

Ouvrage

Poème extrait de l'ouvrage Au rythme des flots publié en 1974 aux Editions Arnaud Bellée en 1970.

Lien