Guillaume le Conquérant

Vous êtes ici:   Bienvenue > Découvrir > Culture > Littérature > Guillaume le Conquérant

Guillaume le Bâtard, partant pour l’Angleterre
Enrôle ses barons normands sous sa bannière :
Paisnel et Montaigu, de Beauchamps, de Percy,
Les seigneurs de la Hague et du Bauptois aussi.

Dans le hâvre de Dive il assemble une flotte ;
Etienne de Barfleur, un habile pilote,
Qui doit sur la Mora porter le Conquérant,
Prévoyant le départ, hisse la voile au vent.

La flotte des Normands, dès que l’aube rayonne,
Se répand hardiment dans la plaine saxonne.
De sa voix de Stentor, Taillefer, et avant,
Entonne avec ardeur la chanson de Roland.

Archers et chevaliers, répandus par les routes,
Volent avec courage à l’assaut des redoutes ;
Les flèches des Normands fendent l’air sans toucher
Les Saxons repliés dans leur camp retranché.

Mais bientôt le Bâtard feint de prendre la fuite,
Le peuple Anglo-Saxon s’élance à sa poursuite.
Les chevaliers normands, de morts jonchent le sol,
Et, après ses deux fils, ils tuent le roi Harol.

Le combat terminé, le vaillant duc Guillaume
Partage à ses guerriers son immense royaume ;
Et le simple écuyer devient duc de Norfolk,
Northumberland, Chester, ou Manvers, ou Suffolk.

Résumé

Poésie d'Eléanor Daubrée extraite du recueil Les Fleurs de mon Pays publié en 1912.

Auteur

Ouvrage

Lien